Conseils pratiques

Que diriez-vous d'avoir des conseils psychologiques pratiques et simples qui peuvent s'appliquer à votre condition actuelle? Que vous ou l'un de vos proches viviez des circonstances difficiles, cette section du site a pour but de vous aider à faire le point.

Si vous avez l'impression que votre situation nécessite la rencontre d'un professionnel pour une évaluation ou un suivi en thérapie, vous pouvez prendre contact avec l'équipe de la clinique de psychologie Psycho-Experts de Québec par internet ou par téléphone. Les informations nécessaires sont présentes dans la section Contactez-nous

Comment répondre aux questions qui nous sont posées lors d’un entretien d’embauche?

publié le 20 mars 2013 à 15:22 par Jean-François Frenette   [ mis à jour : 18 juil. 2015 à 08:34 ]

Une méthode simple à retenir est la méthode C.A.R. (contexte, actions, résultats). La voici plus en détail :

 

(15 %)        Tenter de mettre en contexte l’exemple que l’on s’apprête à exposer, celui-là même qui a pour but d’annoncer nos compétences, nos qualités professionnelles, nos forces, etc. Cette première étape doit prendre environ 15 % du temps que vous souhaitez accorder à votre réponse.

A (70 %)        Expliquer le plus clairement possible quelles sont les actions que vous avez prises, dans ce contexte, et qui font état de vos compétences, vos qualités professionnelles, vos forces, etc. Cette étape doit représenter environ 70 % du temps que vous souhaitez accorder à votre réponse.

R (15 %)        Terminer en spécifiant les résultats de vos actions. Cette étape doit représenter 15 % environ du temps que vous souhaitez accorder à votre réponse.

 

Voici un exemple :

Mise en situation : Vous postulez pour un emploi ou vous devrez être à l’écoute des besoins des clients, même lorsqu’ils sont plus ou moins respectueux.


Question d’entretien : « Pouvez-vous me parler d’une situation où vous avez été fière de vous? »

C (~15%)       (Contexte) J’ai travaillé durant 4 ans dans un centre de détente et de soins de santé comme responsable à l’accueil.

A (~70%)       (Actions) Un jour, un client se présente à moi de manière très agressive. Il était violent verbalement. En temps normal, ce n’est pas le type de clientèle qui se présente dans un centre de détente! À ce moment, j’ai eu l’impression de savoir exactement quoi faire. J’ai écouté le client tout en gardant mon calme. Je me suis montrée à l’écoute et respectueuse. J’ai tenté de comprendre le besoin qui se cachait derrière cette émotion. Lorsque j’ai eu l’impression d’avoir bien compris ce qu’il ressentait, j’ai reformulé dans mes mots son message. Immédiatement, il s’est calmé. Ensuite, j’ai demandé au client de prendre place dans la salle d’attente en lui spécifiant que cela allait prendre que quelques minutes. Puis, j’ai contacté mon supérieur pour qu’il puisse aider le client en fonction de sa demande. Je me suis également assurée que mon supérieur se présente à lui dans un délai raisonnable. Pour y arriver, je lui ai expliqué clairement la situation.

R (~15%)       ​(Résultats) Lorsqu’il a quitté le centre, le client s’est excusé et il m’a remercié d’avoir pris soin de lui, malgré son attitude. Il a dit s’être senti soutenu et respecté.  Ensuite, mon supérieur est venu me remercier pour mon intervention.

1-1 of 1