Astuces dans la vie de tous les jours pour un enfant ayant un TDAH

Votre enfant est atteint d’un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). En tant que parent, vous pouvez l’aider à mieux vivre avec son TDA/H dans la vie de tous les jours. La mise en place de petits changements et de stratégies efficaces peut donner de grands résultats. Voici donc quelques suggestions et conseils pratiques pour aider votre enfant à mieux composer avec le TDA/H :

1. Instaurer une routine et un milieu de vie structuré

La routine et les horaires fixes sont indispensables dans l’éducation d’un enfant atteint de TDA/H puisque cela permet de l’aider à améliorer son contrôle interne.

Établissez un horaire fixe et une structure pour différents événements de la journée (lever, départ à l’école, repas, devoirs, coucher) et respectez-les. Réfléchissez à ce que vous attendez de votre enfant lors de ces moments, établissez des règles de base et expliquez-les-lui. Pour aider votre enfant à s’organiser, vous pouvez fabriquer un tableau semainier avec votre enfant, reprenant des activités ou comportements qui doivent être réalisés quotidiennement. Également, vous pouvez faire des listes de tâches à accomplir afin de mieux organiser différentes étapes journalières et les afficher dans la chambre, la salle de bain et sur la porte d’entrée, par exemple. 

L’enfant atteint de TDA/H est très sensible aux changements et réagit fortement à tout ce qui est nouveau puisqu’il dispose d’une faible capacité de contrôle interne. Il est donc important de prévenir à l’avance votre enfant des différents changements à la routine afin de lui donner le temps de s’ajuster.

2. Clarifier les demandes

Une des plaintes les plus récurrentes chez les parents ayant un enfant TDA/H est qu’ils deviennent découragés de toujours répéter les mêmes choses. 

Afin de maximiser les chances d’être bien compris par votre enfant, faites-lui des demandes claires et courtes. Les enfants TDA/H ont de grandes difficultés à mémoriser plusieurs consignes, il est donc important d’être bref, affirmatif et descriptif dans vos demandes. Il est conseillé de donner une instruction à la fois afin de lui permettre de les mettre en place avec succès. Également, évitez de faire des demandes trop complexes, sinon il ne parviendra pas à s’organiser. Aussi, vous pouvez lui faire répéter votre consigne et appuyer votre demande avec un contact physique ou un stimulus visuel (posez votre main sur son épaule ou vous mettre à la hauteur de ses yeux).

3. Miser sur le positif

Construire vos interventions sur le positif permet d’encourager les comportements souhaités chez l’enfant TDA/H.
Parfois, les enfants TDA/H adoptent des comportements indésirables puisqu’ils se rendent compte qu’ils suscitent davantage l’attention de leurs parents que lorsqu’ils ont des comportements adéquats. Si votre enfant fait ce constat, il sera tenté d’adopter ce mode relationnel pour obtenir votre attention. Il est donc important accorder de l'attention et de valoriser votre enfant dans ses comportements positifs. Lorsqu’il se comporte tel qu’il est attendu, pensez à le féliciter et dites-lui à quel point vous êtes fier de lui. Le fait d’adopter un langage valorisant et de lui accorder de l’attention positive favorisera son estime personnelle. 

Sachez qu’il faut environ 5 messages positifs pour contrecarrer un commentaire négatif !

4. Utiliser des récompenses et des sanctions immédiates

Les encouragements et les récompenses sont de très bons motivateurs. Essayez d’être attentif à ce que votre enfant fait de manière à le féliciter le plus souvent possible.

Concernant les récompenses, il est important qu’elles soient adaptées à l’âge et aux intérêts de votre enfant de façon à promouvoir les comportements désirés. Elles peuvent inclure des activités et des privilèges (ex : télévision, plat préféré) de même que des items à collectionner (ex : autocollants, jetons, petits jouets). Ces incitations positives doivent idéalement être fréquentes, petites, tangibles et immédiates. En effet, les récompenses sont davantage efficaces si elles ne sont pas différées. Il n’est donc pas recommandé de promettre une récompense en début de semaine pour le samedi étant donné que plusieurs autres situations problématiques peuvent 
survenir d’ici là.

Les mêmes grands principes s’appliquent aux sanctions. Il est donc nettement plus efficace de priver votre enfant d’un privilège ou d’une activité la journée même, que de lui enlever une activité agréable la semaine suivante.

5. Des règles simples et cohérentes

Un enfant atteint de TDAH a besoin d’encadrement et de règles de conduite claires. Ces règles permettent d’instaurer des limites qui servent de référence à l’enfant pour s’organiser et se sentir sécurisé dans la vie de tous les jours.
Il est important que les règles soient précises, constantes et cohérentes de façon à ce que votre enfant puisse déterminer avec aisance ce que vous attendez de lui. Pour répondre au besoin d’être encadré de votre enfant, vous pouvez déterminer une quantité limitée de règles adaptées à son âge et à ses capacités. Vous pouvez ainsi prioriser les comportements qui sont les plus dérangeants et ignorer les autres afin d’éviter de surcharger votre enfant et d’augmenter par le fait même son sentiment de réussite. Pour assurer une cohérence dans l’encadrement de votre enfant, il est également important de respecter vous-même les règles que vous lui imposez.

6. Organiser le besoin de bouger

En plus des nombreux avantages de faire du sport, l’exercice physique est bénéfique pour le cerveau et elle permet d’éveiller les fonctions attentionnelles jusqu’à 30 minutes après l’activité.

Au plan neurologique, le fait de bouger stimule l’attention en raison du lien anatomique qui existe entre les deux régions qui prennent en charge la motricité et l’attention dans le cerveau. Il existe d’ailleurs plusieurs objets qui peuvent être utilisés pour permettre une meilleure activation de l’attention. En voici quelques-uns :

Les balles de tension (balles de stress) ou les « tangles ». Ces objets permettent d’occuper les mains de l’enfant en plus d’activer de façon optimale son attention.

Les gros ballons peuvent être utilisés pour remplacer une chaise, ce qui oblige l’enfant à contracter ses muscles pour maintenir une bonne posture. Cet exercice permet de combler le besoin de bouger de l’enfant tout en favorisant sa concentration.