Les sons, mais encore...


La forme phonologique, c’est-à-dire la prononciation des différents sons, est la composante la plus saillante du langage oral expressif. C’est souvent la raison principale pour laquelle les parents consultent en orthophonie lorsqu’elle est déficitaire chez leur enfant. En effet, il n’est pas rare que les parents s’inquiètent si leur enfant parle mal et s’il n’est pas compris parce qu’il transforme les sons. Par contre, il est bien de savoir que d’autres difficultés langagières moins marquantes devraient également amener les parents à consulter une orthophoniste. En effet, un enfant qui parle peu, qui ne comprend pas ou qui ne collabore pas sont autant de raisons pour faire appel à l’expertise d’une orthophoniste. 


Bien que cette liste de conseils ne soit pas exhaustive et ne remplace en aucun cas l’intervention orthophonique, il me fait plaisir de vous offrir quelques recommandations pour chacun des types d’enfant mentionné ici-haut.


celui qui parle mal

1. Ne faites jamais semblant de le comprendre. Au contraire, l’enfant qui n’est pas compris fera des efforts pour corriger sa prononciation.

2. Même si vous avez appris à deviner ce que votre enfant veut dire, faites semblant de ne pas le comprendre à l’occasion. Il ressentira l’importance de s’améliorer.

3. Évitez de parler à sa place sauf s’il se retrouve en échec devant des personnes non familières surtout. Après tout, vous ne voulez pas qu’il vive de gros échecs à répétition.

4. Aidez-le à clarifier ses propos en reprenant un mot qu’il a dit avec un ton interrogateur, en lui posant des questions ou en vous aidant du contexte.

5. Donnez-lui le bon modèle en accentuant les mots difficiles, en ajoutant de l’information ou en complétant ses énoncés.

6. Évitez de toujours le faire répéter.

ne parle pas

1. Évitez d’aller au-devant de ses besoins.

2. Créez des opportunités pour qu’il ait à s’exprimer verbalement.

3. Laissez-lui un délai de 5 secondes pour l’amener à prendre son tour de parole.

4. Évitez de parler à sa place.

ne comprend pas

1. Créez un environnement favorable à la compréhension en vous mettant à sa hauteur, en diminuant le bruit ambiant, en décrivant ce qui se passe et en lui posant des questions.

2. Faites des gestes.

3. Pointez ce dont vous parlez.

4. Répétez souvent.

ne collabore pas

1. Sollicitez son contact visuel.

2. Passez par ses intérêts.

3. Par différentes opportunités, faites-lui sentir qu’il est essentiel d’utiliser les mots pour communiquer.

4. Incitez-le à jouer avec vous. 

5. Ayez du plaisir à communiquer avec lui.


Malgré l’application de ces recommandations, si votre enfant semble toujours éprouver des difficultés de langage, n’hésitez pas à demander conseil à une orthophoniste de Psycho-Experts. Elle saura vous guider et vous donner davantage de conseils pour que votre enfant puisse améliorer sa compréhension et/ou son langage expressif. 

Capsule orthophonique rédigée par Marie-Dominique Lessard, M. Sc. orthophoniste à la Clinique Psycho-Experts de Québec

Si vous avez aimé cette capsule, n'hésitez pas à nous "partager" et à nous "aimer" sur Facebook!