Comment m’en sortir ? Pourquoi ne pas essayer la résolution de problèmes en 5 étapes !


Différents problèmes peuvent survenir au quotidien. Ces problèmes peuvent se présenter à un moment unique dans votre vie, comme ils peuvent se présenter de manière répétitive. Comment trouver une méthode efficace pour solutionner vos problèmes ? Voici une suite de cinq étapes faciles qui vous aideront à trouver des solutions et prendre du recul face à vos difficultés afin d’y voir plus clair. Cette démarche peut s’appliquer autant dans votre vie personnelle, dans votre couple ou pour l’intégrer auprès de vos enfants !

Étape 1 : Définir le problème : qu’est-ce qui cloche ?
La première étape consiste à se questionner sur ce qui cause problème. Essayer de se creuser la tête pour comprendre ce qui vous dérange. Lorsque cela est un problème de couple, il est important de s’entendre sur une définition commune du problème. Cette étape semble bien simple, mais parfois, un problème se compose de multiples sous-problèmes. Pour cette étape, il est important d’en choisir un afin de faire une première résolution de problème efficace ! Voici le genre de questions que vous pouvez vous poser :

- Qu’est ce qui me dérange?
- Qu’est-ce que j’aimerais qui change ?
- Quel est le contexte qui entoure ce problème? (Comment, où, quand, avec qui?)
- Comment je me sens?
- Est-ce que ce problème m’appartient?

Le problème d’Annie :
Annie est une jeune étudiante collégiale en architecture. Elle travaille 10 heures par semaine dans une quincaillerie et est à l’école à temps plein une trentaine d’heures par semaine. Annie a de multiples projets à faire, mais elle a un problème : elle procrastine. Au moment où elle s’installe pour commencer ses travaux, elle passe de nombreuses heures à regarder des vidéos de construction sur Youtube, à colorier des mandalas ou à jouer à des jeux en ligne sur son téléphone cellulaire. Annie se sent stressée et fatiguée, car pour compenser le temps perdu à procrastiner, elle coupe dans ses heures de sommeil. Son copain et ses amis se plaignent de ne plus la voir, car elle est toujours à la dernière minute pour remettre ses projets scolaires. 

Étape 2 : Générer des solutions : laissez aller votre imagination !
La deuxième étape de la résolution de problèmes consiste à générer le plus de solutions possible, sans les juger sur leur valeur ou le réalisme associé à la mise en place de cette solution. Parfois, ce qui fait qu’un problème est récurrent, est que l’on essaie de le régler de la même manière même si notre façon de faire est inefficace. C’est donc l’occasion d’explorer de nouvelles solutions. Il est donc optimal à ce moment-ci de votre démarche de laisser aller votre imagination et de ne pas juger vos idées. Pour les problèmes de couple, il est important que les deux membres du couple génèrent des idées. Avec les enfants, vous pouvez aider votre tout petit à trouver des solutions et lui en proposer afin de l’aider. 

  1. Fermer son téléphone pendant les heures d’étude
  2. Se déterminer une période pour le coloriage, visionnement de vidéos, jeux en ligne (ex : 15 minutes par jour)
  3. Éloigner les sources de distractions pendant les heures d’étude (cacher les livres de coloriage, etc.)
  4. Faire ses travaux accompagnés d’une amie pour s’assurer de ne pas se mettre à procrastiner
  5. Se mettre un cadran avec une période de temps déterminé pour ses travaux 
  6. Se faire une boisson chaude ou froide agréable afin d’agrémenter les périodes d’étude
  7. Se récompenser d’une petite gâterie après avoir fait 60, 45 ou 30 minutes de travail continu selon sa capacité de concentration
  8. Travailler dans des endroits publics : cafés, bibliothèque
  9. Se fixer des objectifs précis 

Étape 3 : Déterminer une solution : l’heure des choix.
Vient le temps de choisir une solution. Afin de faire votre choix, il est aidant de peser le pour et le contre de chacune des solutions. La bonne solution pour votre problème réside possiblement dans la combinaison de deux, trois ou même quatre solutions. 

Annie a décidé de fermer son téléphone pendant les heures d’étude et de s’accompagner d’une bonne amie qui étudie aussi en architecture. Elles iront dans leur bistrot favori et accompagneront leur étude d’un bon café. 

Étape 4 : L’appliquer : pas facile, mais persévérez !
Afin de vous assurer de l’efficacité de votre solution, il est important de décortiquer la solution en petites étapes réalisables. Il n’est pas nécessaire d’être absolument certain que ce soit la solution parfaite pour vos problèmes, le seul moyen de voir si cette solution est efficace est de l’essayer ! 

Tout changement de comportements amène son lot de préoccupations. Afin d’éviter que votre solution ne soit mise en échec par certaines craintes ou des soucis, soyez à l’écoute de ce qui se passe à l’intérieur de vous. Le fait de se mettre en action peut vous sortir de votre zone de confort, mais vous risquez également d’être fier et satisfait de vous-même !

Annie applique la solution choisie en se rendant dans son café favori avec sa bonne amie pour une période d’étude. Elle prend son téléphone, le ferme et le place dans son sac à dos. À différentes reprises Annie perd le focus, elle se sent impatiente et trouve le temps long. Elle discute de cela avec sa copine et prend sa boisson chaude préférée pour se réconforter ! 

Étape 5 : Évaluer la solution choisie : ça passe ou ça casse !

La dernière étape consiste à évaluer si la solution mise en application fonctionne. Est-ce que ce qui causait problème au départ est désormais résolu ? Vous sentez vous mieux ? Évidemment que certains problèmes se règlent à long terme, ainsi il est nécessaire de vous laisser du temps pour que la situation se rétablisse. 

De plus, il se peut que votre problème ne se règle pas après l’application d’une solution. C’est pourquoi l’étape 2 consiste à générer de multiples solutions. Si la solution choisie ne fonctionne pas, vous pouvez retourner dans votre liste et en choisir une autre. 

Annie a réussi à être concentrée pendant sa période d’étude. Le fait d’être dans un environnement nouveau propice au travail l’a aidée. Par contre, puisqu’elle est étudiante, elle remarque qu’elle ne pourra pas constamment dépenser dans des cafés pour étudier. Elle décide donc que sa prochaine période d’étude sera dans une bibliothèque où elle peut apporter son thermos de café sans avoir à en payer un ! Elle décide d’ajouter à sa solution le fait de se fixer des objectifs pour rendre son travail plus productif. 

Annie se sent fière d’elle et profite désormais des moments où elle se divertit sans se culpabiliser par l’étude qui était mise de côté. 

Avec l’application de cette démarche, vous serez mieux outillé dans vos habiletés de résolution de problèmes efficaces. Ce n’est pas une démarche intuitive, comme pour tout apprentissage, cela vous demandera de vous laisser du temps et d’être patient ! Toutefois, la mise en action de cette démarche de résolution de problèmes peut être en soi apaisante et diminuer vos inquiétudes. 

Auteures: Édith Gosselin, doctorante en psychologie, avec la collaboration de Sandra Guimond, psychologue et neuropsychologue. Toutes deux travaillent chez Psycho-Experts à Québec.

Nezu, A. M., & D'Zurilla, T. J. (2006). Problem-solving therapy: A positive approach to clinical intervention. Springer Publishing Company.