Apprendre à recharger son cerveau ? C’est possible !


Au quotidien, notre style de vie rapide entraîne une grande dépense énergétique pour notre cerveau. De plus, le stress dans la vie de tous les jours peut nuire au traitement de l’information, ce qui peut être néfaste pour nos performances cérébrales. Différentes actions ou techniques peuvent être mises en place pour aider le cerveau à se recharger et se mettre en forme dans le but de déployer son plein potentiel.

Voici donc quelques trucs simples pour favoriser votre concentration et le fonctionnement de votre cerveau :

1. Rechercher des moments pour arrêter de penser. Ralentir, c’est urgent !
Essentiellement, il faut déterminer des situations et des actions qui nous permettent d’arrêter de penser pendant un instant ou qui nous amènent une sensation agréable. Ces moments viennent activer une structure dans le cerveau nommée l’insula qui permet d’optimiser et de potentialiser le fonctionnement du cerveau par la suite. L’activation de cette région procure au cerveau un moment de répit qui nous permet ensuite d’être plus éveillés et davantage concentrés sur les tâches que l’on a à réaliser. Les situations peuvent être très variées selon vos habitudes et ce que vous aimez. À titre d’exemple, il peut s’agir d’activités routinières telles que le lavage ou la vaisselle ou bien de petits rituels comme le fait de prendre son café le matin. L’important est que ces situations vous permettent de faire le vide sans réfléchir ou de ressentir un état agréable pour quelques instants.

2. Maintenir une bonne hygiène de sommeil.
Il est bien connu qu’un manque de sommeil ou un sommeil qui n’est pas réparateur peut engendrer des difficultés cognitives et émotionnelles. Plusieurs petits changements peuvent être mis en place pour s’assurer d’un bon sommeil. Il peut s’agir d’établir un horaire fixe de lever et de coucher tout en s’assurant de dormir suffisamment. Il est également important de diminuer son activité mentale et physique avant l’heure du coucher. Si l’on éprouve des difficultés d’endormissement, les siestes pendant la journée sont à éviter de manière à s’abandonner au sommeil plus facilement le soir. 

3. Faire de l’activité physique régulièrement.
En plus des nombreux bénéfices du sport sur la santé, l’exercice physique engendre une oxygénation du cerveau permettant par le fait même d’activer les fonctions attentionnelles jusqu’à 30 minutes après l’activité. Le simple fait de pratiquer de l’activité physique de manière régulière peut ainsi contribuer à maintenir un niveau de concentration et une activité cérébrale efficace au quotidien. Il n’est pas nécessaire de s’engager dans un exercice physique de haut niveau. En effet, faire du jogging ou simplement promener son animal de compagnie pendant une période de 30 minutes peut suffire. 

4. S’assurer de prendre des moments de détente et de relaxation.
Pour recharger son cerveau de façon optimale, il est important de prévoir des moments où l’on permet à notre esprit de se détendre et de relaxer. Il est désormais bien établi que le stress chronique peut entraîner des modifications de la structure et du fonctionnement du cerveau au long court. De plus, le stress et les soucis du quotidien peuvent embarrasser le cerveau, ce qui peut nuire à l’expression de son plein potentiel et rendre la concentration plus difficile. Afin de prévenir ces effets néfastes, il peut être judicieux de pratiquer la respiration abdominale quelques fois par jour. Pour réaliser ce type de respiration, il suffit de contracter lentement le bas du ventre pour faire sortir tout l’air. Une fois l’air expulsé il faut détendre le bas du ventre de façon à faire entrer l’air. Une autre façon simple de faire le vide est d’intégrer des moments de pleine conscience dans son quotidien. En d’autres mots, cette technique consiste à prendre quelques périodes d’environ 2 à 5 minutes, où l’on porte une attention particulière à nos gestes ou à un sens, sans porter un jugement ou réfléchir. La méditation en pleine conscience est aussi une technique qui permet de relaxer et d’augmenter nos capacités cognitives. L’application « Méditer avec Christophe André » est une bonne façon de s’initier à la méditation avec un psychiatre spécialiste dans le domaine en France. 


5. Faire un petit tour dans la nature.
Être en contact avec la nature a un effet bénéfique et apaisant sur le cerveau. Rachel et Stephen Kaplan, professeurs de psychologie à l’Université du Michigan aux États-Unis, proposent une théorie qui s’intitule : Théorie de la restauration de l’attention. Cette dernière stipule que les environnements naturels ont tendance à favoriser les activités cognitives, car ils permettent de reporter son attention sur un nombre moins grand de stimulations que ce que l’on peut retrouver en milieu urbain. Dans la nature, le cerveau serait ainsi moins submergé de distracteurs et il pourrait plus utiliser son attention volontaire qui est moins énergivore pour l’organisme. Parfois à notre insu, trop de stimuli nous épuisent. Une petite visite au parc ou une randonnée en forêt constitue donc une bonne stratégie afin de se ressourcer. 


En résumé, il vous faut donc maintenir de bonnes habitudes de vie et trouver des contextes et des activités que vous trouvez plaisantes selon vos préférences personnelles. Ces moments n’ont pas besoin d’être longs, ce qui permet d’intégrer facilement des situations agréables dans votre quotidien de façon à recharger les batteries de votre cerveau. 

Marianne Couture, Doctorante en psychologie avec la collaboration de Sandra Guimond, psychologue et neuropsychologue