Services offerts‎ > ‎Orthophonie‎ > ‎

Brèves descriptions de certaines problématiques rencontrées


Retard de langage
Le retard de langage se caractérise par un écart par rapport aux attentes développementales propres à l’âge de l’enfant. L’enfant sera en mesure de rattraper son retard et les difficultés langagières disparaitront avec le temps et la stimulation. 

Trouble du langage 
Si les difficultés langagières (retard de langage) persistent au-delà de l’âge de 4 ans, et ce, malgré une intervention spécifique et la stimulation, on parlera possiblement d’un trouble du langage.

Le trouble du langage peut être associé ou non à d’autres difficultés telles que la déficience intellectuelle, le trouble du spectre de l’autisme, une atteinte des fonctions exécutives, etc. 

Lorsque les difficultés langagières s’observent dans un contexte de développement globalement harmonieux, on parlera alors d’un trouble primaire du langage (ou dysphasie).

Dyspraxie verbale
« La dyspraxie verbale est un trouble du mouvement pour produire la parole. L’enfant atteint de dyspraxie ne sait pas toujours comment placer sa bouche pour parler ou faire d’autres gestes oraux tels que contrôler sa salive, souffler, mastiquer, boire ou se moucher.

Pour l’enfant dyspraxique, il est difficile d’apprendre à parler, car parler exige la coordination de beaucoup de mouvements : des lèvres, de la langue, des joues, des cordes vocales, de la respiration. Plus les mots sont longs, plus il y a de mouvements à faire et plus c’est difficile pour l’enfant. La dyspraxie verbale est d’origine neurologique et n’est pas due à un manque de stimulation. » (IRDPQ) 

Bégaiement 
Le bégaiement est un trouble de parole d’origine neuromusculaire caractérisé par une fréquence ou une durée anormalement élevée d’interruptions dans la parole. Il affecte la coordination des organes et des muscles pour produire la parole. Il se manifeste par des moments de bégaiement aussi appelés disfluidités. Les blocages et les prolongements de sons ainsi que les répétitions de sons, de syllabes, de mots ou de parties de phrases en sont des exemples. Le bégaiement peut également se manifester par des comportements secondaires (ou mouvements associés) présents lors des moments de bégaiement comme des clignements des yeux, des hochements de tête ou des mouvements des pieds ou des mains. 

Bégaiement transitoire 
Le bégaiement apparaît habituellement entre 2 et 5 ans. Par contre, chez 65 à 80% des enfants, il est possible d’observer un bégaiement pour lequel il y aura une récupération spontanée, c’est-à-dire une récupération sans traitement. C’est ce que nous appelons le bégaiement transitoire. Le délai entre l’apparition du bégaiement et la récupération est variable. La fenêtre de récupération naturelle est toutefois terminée après l’âge de 5 ans. Une intervention orthophonique est alors nécessaire pour récupérer.     

Trouble de la voix (dysphonie)
Un trouble de la voix se définit comme une qualité, une tonalité et/ou une sonie de la voix inappropriée pour l’âge, le genre et la culture d’une personne. La structure et/ou la fonction du mécanisme laryngé ne peuvent plus rendre la performance habituelle. Les causes du trouble de voix peuvent être diverses : mauvaises usages vocaux (ou phonotraumatismes), causes médicales, causes reliées à la structure anatomique et causes en lien avec la personnalité. Un trouble vocal secondaire à un mauvais usage vocal comme crier, parler fort, racler la gorge, tousser, parler de façon excessive, etc. est particulièrement remédiable par une thérapie orthophonique.          

Déglutition atypique (immature, infantile) 
La déglutition atypique fait partie des troubles orofaciaux myofonctionnels, soit des comportements oromusculaires inappropriés. Il y a déglutition atypique quand la langue pousse sur les dents ou se place entre celles-ci au moment d’avaler. Elle est également appelée déglutition infantile puisque cette façon d’avaler est normale chez les bébés et les jeunes enfants jusqu’à l’âge d’environ 7 ans. Elle devient toutefois problématique si elle persiste au-delà de cet âge. La déglutition atypique s’accompagne souvent d’une position inadéquate de la langue dans la bouche lorsqu’elle est au repos (ex. : langue accolée sur les dents ou bien reposer entre les dents du haut et celles du bas lorsque la personne ne parle pas). L’alignement des dents ou l’articulation de certains sons peuvent être perturbés par une déglutition et/ou une position de la langue au repos inadéquates. Une thérapie myofonctionnelle effectuée par une orthophoniste peut corriger ce trouble. 

Sigmatisme
Le sigmatisme est un trouble orofacial myofonctionnel qui se caractérise par une mauvaise prononciation des sons « s » et « z ». Il est dit antérieur quand la personne place sa langue entre ses dents pour produire ces sons. Nous avons donc l’impression que la personne parle sur le bout de la langue. Il est plutôt dit latéral lorsque la personne laisse écouler de l’air par un ou les côtés. La fuite d’air à lieu où il y a une absence du contact du bord latéral de la langue. Cela donne l’impression d’entendre du chuintement.    

Troubles spécifiques des apprentissages 
Les troubles spécifiques des apprentissages sont des troubles d’origine neurologique qui réfèrent à la dyslexie (trouble de la lecture), à la dysorthographie (trouble de l’écriture) et à la dyscalculie (trouble lié aux mathématiques). Nous disons qu’il y a trouble quand les difficultés en lecture, en écriture et en mathématiques persistent dans le temps et résistent aux interventions.